Le patient

Il va pouvoir faire un petit bilan de sa vie, de ses souffrances, de ses difficultés.

Pourquoi vient-il consulter ?

Il peut se fixer des objectifs et des projets de vie. Qu’attend-t-il de ses séances ?
Est-il prêt à aller mieux et changer ce qui le dérange dans sa vie ?

Poser toutes les questions qu’il souhaite au thérapeute

L’entretien préalable garantie une liberté d’engagement pour le patient et pour le thérapeute. Ce n’est pas un entretien thérapeutique.
Lors de cette rencontre, gardez votre sens critique, votre objectivité et votre intuition en éveil.
Vous sentez-vous bien avec ce thérapeute ? Lui faites-vous confiance ? Quelles sont vos attentes ?
Si ce thérapeute ne vous convient pas, profitez en pour vous interroger : que ou qui représente-t-il pour vous ? Pourquoi n’avez-vous pas envie de cheminer avec lui ? Que lui manque-t-il ?
Chaque expérience, chaque interrogation peut faire grandir.

La bonne rencontre thérapeutique est :

  • Celle qui vous donne le sentiment confiant et structurant d’être écouté, entendu, compris avec bienveillance, respect et empathie, sans jugement ni attente mais avec confidentialité.
  • Celle qui vous donne le sentiment d’être face à la personne qui va comprendre vos souffrances et vous aider à les dépasser.
Vous aimez ? Partagez !...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email